Sommaire

  • Étape 1 : Greffez le citronnier au bon moment
  • Étape 2 : Choisissez un arbre porte-greffe
  • Étape 3 : Préparez et incisez le porte-greffe
  • Étape 4 : Prélevez le greffon en écusson sur un citronnier sain
  • Étape 5 : Insérez le greffon sur le porte-greffe
  • Étape 6 : Surveillez la prise de la greffe de votre citronnier
Greffer un citronnier

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Greffer un citronnier permet de le multiplier à l’identique, tout en améliorant sa résistance au froid, aux maladies et aux parasites, grâce à un choix judicieux du porte-greffe.

Cette fiche pratique vous explique en détail comment greffer un citronnier. Pour réussir cette opération délicate, mettez toutes les chances de votre côté en respectant bien toutes les étapes.

1. Greffez le citronnier au bon moment

La greffe en écusson du citronnier se pratique en fin de printemps, en mai ou en juin, lorsque les températures sont clémentes mais pas excessives et que l’arbre est en pleine sève.

2. Choisissez un arbre porte-greffe

Le citronnier se greffe sur un agrume, Citrus ou autre. En fonction du sol et du climat, choisissez :

  • Citrange Carrizo : vigoureux, avec mise à fruit rapide et production élevée. Pour sols moyennement humides, faiblement calcaires, mais craint les sols secs. Rusticité jusqu'à -10 °C. Ce porte-greffe est résistant à la gommose parasitaire et forme des associations tolérantes à la tristeza.
  • Citrus 'Volkameriana' : vigoureux. Pour sols drainants, idéal en sols secs et calcaires, mais à éviter en sols lourds, asphyxiants. Rusticité jusqu'à -7 °C. Ce porte-greffe est résistant à la gommose parasitaire et forme des associations tolérantes à la tristeza.
  • Citrus macrophylla : très vigoureux. Pour sols très calcaires et secs. Faible rusticité. Ce porte-greffe est tolérant à la gommose parasitaire (mais sensible à la tristeza).
  • Poncirus trifoliata : peu vigoureux. Idéal en sols lourds, humides, asphyxiants ou encore acides, mais craint les sols secs et calcaires. Rusticité jusqu'à -20 °C. Ce porte-greffe est résistant à la gommose parasitaire et tolérant aux nématodes.
  • Bigaradier : vigoureux. S’adapte à une large gamme de types de sols, y compris calcaires, mais à éviter en sols lourds, asphyxiants. Faible rusticité. Ce porte-greffe traditionnel est moins utilisé aujourd’hui car sensible au mal secco et aux nématodes (mais résistant à la gommose parasitaire).

3. Préparez et incisez le porte-greffe

Procédez ainsi :

  • 2 semaines avant la greffe, commencez à arroser régulièrement votre porte-greffe : en faisant monter la sève, une bonne hydratation facilitera le décollement de l’écorce.
  • Sur la zone du porte-greffe qui accueillera la greffe, supprimez les rameaux et les feuilles.
  • Avec un greffoir bien affûté et désinfecté à l'eau de Javel, pratiquez dans l'écorce une entaille en forme de T :
    • Pratiquez d’abord une incision horizontale d'environ 2 cm, en enfonçant la lame jusqu'à sentir la résistance du bois.
    • Pratiquez ensuite une incision verticale d'environ 3 à 4 cm.

4. Prélevez le greffon en écusson sur un citronnier sain

Procédez de cette façon :

  • Sur un citronnier sain et productif, prélevez un rameau de l’année, de 20 cm de long environ.
  • Repérez un œil bien formé, à l’aisselle d’une feuille : supprimez la feuille en laissant un morceau du pétiole.
  • Prélevez l’écusson de la manière suivante :
    • Pratiquez 2 incisions horizontales, à 1,5 cm environ en amont et en aval de l’œil.
    • Détachez l’écusson en glissant la lame du greffoir sous l’écorce, de haut en bas, en faisant attention à ne pas entamer le bois.
  • Retournez alors l’écusson et enlevez avec la spatule du greffoir tout fragment de bois qui se serait détaché avec l’écorce.

5. Insérez le greffon sur le porte-greffe

Pratiquez la greffe :

  • Avec la spatule du greffoir, soulevez les bords de l'incision du porte-greffe et insérez-y l'écusson. Aidez-vous de la spatule pour bien faire glisser l’écusson jusqu’au fond de l’incision.
  • Coupez le haut de l’écusson dépassant l’incision.
  • Avec les pouces, refermez l’ouverture sur l’écusson, en appuyant pour éliminer autant d’air que possible entre l’écusson et le porte-greffe.
  • Maintenez le tout par une ligature réalisée avec une attache spéciale appelée Flexibande, ou à l'ancienne avec du raphia humide : recouvrez toute la partie incisée en ne laissant sortir que l’œil.

6. Surveillez la prise de la greffe de votre citronnier

Si la greffe a pris, vous verrez au bout de 2 à 3 semaines le pétiole jaunir et tomber, laissant voir une cicatrice verte au niveau de l'écusson.

Tranchez alors la ligature.

Matériel nécessaire pour greffer un citronnier

Imprimer
Eau de javel

Eau de javel

1 €

Flexibandes

Flexibandes

À partir de 1,50 € les 25 bandelettes

Greffoir

Greffoir

15 € environ

Raphia

Raphia

Environ 2 €

Aussi dans la rubrique :

Entretien du verger

Sommaire

Quel est le calendrier de l'entretien d'un verger ?

Entretien arbres fruitiers

Comment nourrir ses arbres fruitiers ?

Engrais arbre fruitier

Comment arroser ses arbres fruitiers ?

Arrosage des arbres fruitiers

Comment prévenir et traiter les maladies de ses arbres fruitiers ?

Traitement arbres fruitiers Maladie arbre fruitier

Divers

Voir 3 articles de plus