Sommaire

Comment faire germer un noyau

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Il est tout à fait possible et facile de faire germer les noyaux de nombreux fruits de nos contrées ou de pays exotiques. D’ailleurs, il n’est pas rare que cette germination se produise spontanément à partir de fruits tombés à terre à maturité, pour des pêchers notamment.

Fruits frais (pêches, abricots, prunes, cerises…), fruits secs (amandes, noix, noisettes…) mais aussi avocats, litchis, dattes… vous donneront, à condition de les placer dans de bonnes conditions de germination, autant de petits arbustes.

Voici comment faire germer des noyaux.

Zoom sur la stratification et la germination des graines

La stratification des noyaux de fruits frais ou secs est une pratique ancestrale qui consiste à les placer en différentes couches superposées (strates), séparées par un substrat léger constitué de sable ou de terre légère, et maintenus humide pour ramollir leur coque rigide et leur permettre ainsi de germer.

Pour que la germination puisse se déclencher chez les graines de fruits poussant sous nos climats, il faut qu’elles aient au préalable été exposées à des températures basses pendant une période de 60 jours environ (on appelle cette action du froid la vernalisation). Cela peut se faire naturellement en extérieur en hiver ou artificiellement en toute saison au réfrigérateur.

Lire l'article Ooreka

1. Choisissez la bonne période pour faire germer un noyau

  • Pour faire germer des noyaux de fruits frais ou secs de nos régions par méthode naturelle, installez-les en extérieur en automne. Si vous les vernalisez au réfrigérateur, vous pouvez les installer en pot ou en pleine terre à partir de fin mai.
  • Pour des noyaux de fruits exotiques, la meilleure saison est le plus souvent l’hiver, mais vous pouvez essayer de les installer en toute saison à l’intérieur ou à partir de la fin mai en extérieur.
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Cas 1 : faites germer des noyaux de fruits locaux

Option 1 : faites germer vos noyaux de manière naturelle en plein air

  • En fin d’automne, préparez un pot ou un bac rempli d’un mélange de bonne terre de jardin et de sable. Ajoutez-y éventuellement un peu de terreau ou de compost bien décomposé. Déposez au préalable au fond une bonne couche de gravier ou de billes d’argile comme drain afin d'éviter la saturation du substrat en eau.
  • Récupérez un ou des noyaux de fruits frais et faites-les sécher après les avoir débarrassés de leur chair pour éviter le pourrissement ou la moisissure.
  • Placez-les ensuite en surface du substrat sur un peu de sable puis recouvrez-les d’une couche de sable.
  • Enterrez les petits contenants à un emplacement abrité des vents et d’un ensoleillement important pour éviter le dessèchement et les fortes variations de température. Disposez-les de façon à ce que l’eau de pluie ne puisse pas s’accumuler et stagner (terrain bien drainé, légèrement en pente ou un peu surélevé).
  • Maintenez le substrat légèrement humide (faites attention car un froid important dessèche le sol !) et protégez-le par un peu de grillage fin pour éviter les prédateurs.
  • Sous les climats soumis aux gelées tardives ou au gel profond du sol, faites un paillage, avec quelques feuilles mortes par exemple.
  • Les plantules destinées à être repiquées émergeront au printemps (milieu ou fin selon votre climat).

Option 2 : faites germer vos noyaux dans une cave

Vous pouvez également pratiquer cette méthode dans une cave ou une autre pièce obscure après les avoir vernalisées 3 mois au réfrigérateur/congélateur. Vous devrez simplement veiller à maintenir le substrat légèrement humide en permanence et placer les contenants à la lumière et à la chaleur dès l’apparition des plantules.

Option 3 : faites germer vos noyaux dans une boîte

  • Placez vos noyaux vernalisés, préalablement nettoyés et séchés, bien enveloppés dans du coton maintenu humide en permanence, à une température d’appartement et dans l’obscurité, dans un placard ou une boîte aux parois et couvercle opaques.
  • Surveillez l’apparition de la germination et placez-les ensuite individuellement en surface d’un pot rempli d’un mélange de terreau et sable. Recouvrez-les d’un peu de sable et maintenez le substrat humide pour la pousse de la plantule.

Cas 2 : faites germer des noyaux de fruits exotiques

Pour des noyaux de fruits exotiques, produits en climat tropical ou subtropical, la vernalisation n’est pas nécessaire et l’opération est réalisable toute l’année. Certains noyaux cultivés habituellement dans l’hémisphère sud germeront plus rapidement en hiver, au chaud.

  • Placez les gros noyaux, comme ceux d’avocats, en surface d’un verre rempli d’eau, leur base trempant en permanence. Vous pouvez les faire tenir dans cette position, avec la pointe dirigée vers le haut, par différents moyens tels que la mise en place de 3 à 4 allumettes plantées sur les côtés. Dès qu’ils ont émis suffisamment de racines, installez-les dans un pot ou un conteneur rempli d’un mélange de terreau et de sable ou de terre du jardin à laquelle vous aurez ajouté du terreau de plantation et un peu de sable.
  • Plongez les noyaux de fruits plus petits (dattes, litchis) poussant en climat tropical dans de l’eau tiède (pendant 4 jours pour les dattes et 2 jours pour les litchis). Installez ensuite les noyaux de litchis dans un pot avec la partie qui possède la trace du pétiole émergeant à la surface du substrat. Faites la même chose pour les dattes, en les installant sous 1 cm de substrat. Maintenez ensuite le substrat humide et à la chaleur (environ 25 °C).

Cas particulier des mangues : enlevez d'abord avec précaution la coque à l’aide d’un couteau pour récupérer la grosse graine qu’elle contient. Placez ensuite celle-ci :

  • dans une boîte en plastique fermée par un couvercle ou un film alimentaire étirable, enveloppée de coton maintenu constamment humide : placez l’ensemble au chaud et à l’obscurité jusqu’au début de la germination avec apparition de la plantule et de racines, moment où vous devrez la planter. Faites attention en la manipulant, cette plantule est très fragile.
  • ou directement enfoncée de 5 cm environ dans un pot rempli de substrat maintenu au chaud, à l’obscurité et humide jusqu’à la germination. Vous le placerez alors proche d’un radiateur et d’une fenêtre.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Matériel nécessaire pour faire germer un noyau

Imprimer
Allumettes

Allumettes

1 € environ

Boites hermétiques pour réfrigérateur

Boites hermétiques pour réfrigérateur

Environ 5 €

Coton

Coton

À partir de 1 €

Couteau

Couteau

À partir de 5 €

Gravier

Gravier

À partir de 4 € le sac de 25 kg

Grillage

Grillage

À partir de 1 € / m

Paillage d'écorces

Paillage d'écorces

6 € les 50 litres

Pot en terre cuite

Pot en terre cuite

À partir de 1 €

Sable

Sable

Environ 6 €/kg

Terreau

Terreau

À partir de 6 € les 50 L

Verre d’eau

Verre d’eau

Aussi dans la rubrique :

Plantation du verger

Sommaire