Sommaire

Quelques mètres carrés, une terrasse ou un balcon suffisent à créer un petit verger. Il faut simplement choisir des espèces au port approprié. Vous avez le choix entre la plantation :

  • d'un seul arbre fruitier conduit en haute tige, qui servira en même temps d'arbre d'ombrage ;
  • d'un seul arbre conduit en gobelet pour une cueillette facile ;
  • d'une série de fruitiers nains en pleine terre ou dans de grands pots ;
  • de quelques arbres palissés le long d'un mur ensoleillé ;
  • d'arbustes fruitiers comme la myrtillier, le framboisier, le groseillier, le feijoa, le grenadier ou encore le cassissier…
Lire l'article Ooreka

Voici comment créer un petit verger.

 

Option 1 : choisissez un seul fruitier accompagné éventuellement de petits fruits

Si vous avez un fruit de prédilection, n'hésitez pas à consacrer une place de choix à ce fruitier à condition bien entendu qu'il soit adapté à votre climat et à votre sol.

  • Un arbre tige possède un tronc de 1,80 m de hauteur. Cette forme permet de circuler aisément et d'installer une table et des chaises en dessous de la couronne qui peut s'étaler sur 20 à 30 m² à maturité. Les arbres greffés sur franc (pommier, poirier, prunier, cognassier) et les cerisiers offrent généralement cette possibilité.
  • Si vous disposez de 10 m² de libre, optez plutôt pour une forme en gobelet qui facilitera la récolte des pommes, poires, abricots, prunes, cerises, pêches, etc. mais ne permettra pas de circuler dessous. Espacez vos arbres en gobelet de 5 m en tous sens.
  • Complétez le verger miniature avec des haies de petits fruits, des fraisiers comme 'Mount Everest' que l'on peut faire grimper jusqu'à 1 m de haut ou des fruitiers en pot que vous pouvez rentrer l'hiver (agrumes…).
Consulter la fiche pratique Ooreka

Option 2 : faites grimper votre fruitier

Si vous disposez d'une pergola, les plantes sarmenteuses offrent un très bon compromis dans un petit espace :

  • la vigne ('Chasselas doré', 'Cardinal', 'Perdin' plus résistant aux maladies) ;
  • le kiwi (Actinidia deliciosa 'Solo' ou 'Jenny', tous deux autofertiles, 'Hayward' avec un pied mâle à proximité qui peut être conduit en arbuste ou le long d'un pilier, ou encore Actinidia arguta 'Issai') ;
  • le mûrier-framboise (sans épines) ou la ronce fruitière.
Lire l'article Ooreka

Option 3 : optez pour des fruitiers nains

Les fruitiers nains sont à port colonnaire ou de type « spur », portant les fruits précocement et en abondance très près du tronc. Leur porte-greffe de faible vigueur accentue encore leur forme miniature si bien qu'il est presque inutile de les tailler. Les fruits ont généralement une taille normale.

Lire l'article Ooreka

Choisissez des variétés de fruitiers nains

Vous pouvez faire votre choix parmi les variétés suivantes :

  • pommier 'Red Spur', 'Garden Sun Red' ;
  • cerisier GARDEN BING®, SYLVIA®, HELENA® ;
  • prunier ‘Black Amber’, GOLDUST, mirabelle rouge MIROUGE® ;
  • poirier OBELISK® , GARDEN GEM®, 'Williams' ;
  • nectarinier NECTARELLA®, LICECOL® ;
  • pêcher CRIMSON® 'Bonfire', DIAMOND® 'Zaipevi' ;
  • amandier GARDEN PRINCE® ;
  • abricotier nain GARDEN APRIGOLD®.

Cultivez vos fruitiers nains

Les fruitiers nains se cultivent en pot ou en pleine terre et ne dépassent guère 2-3 m de haut à terme.

  • Choisissez des conteneurs poreux comme la terre cuite de 40-50 cm de haut et de large pour 10 à 15 ans de culture.
  • Utilisez un substrat de bonne qualité composé de 1/3 de terreau de feuilles et de 2/3 de terre de jardin, par exemple, et ajoutez 3-4 poignées de corne broyée.
  • En guise d'entretien, surfacez avec du compost, du fumier ou ajoutez de l'engrais organique complet 1 fois par an. Complétez avec de l'engrais liquide pour fruitiers (riche en potasse) en mars et juin.
  • Placez vos pots au soleil abrités des courants d'air et veillez à les arroser régulièrement dès que la terre sèche sur 2 cm de profondeur entre mars et septembre. Ne laissez pas stagner de l'eau dans la soucoupe.
  • Protégez les pots en les entourant de plastique à bulle dès que les températures descendent en dessous de -10 °C.
  • Évitez de changer les pots de place ou de les placer à l'abri car ces fruitiers ont généralement besoin de froid pour lever la dormance des boutons.
Lire l'article Ooreka

Option 4 : sélectionnez des fruitiers de faible vigueur

Parmi les fruitiers de faible vigueur, vous avez le choix entre :

  • les formes colonnaires, quenouilles (pour le pommier) ou fuseaux (pour le poirier) ;
  • les formes palissées dite en espalier (cordon, double U, palmette verrier, éventail…) que l'on trouve facilement déjà formées chez les pommier, poirier et pêcher. Vous pouvez aussi les former à partir d'un scion greffé sur porte-greffe nanifiant.
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka
Lire l'article Ooreka

Préparez une terre de qualité

Une terre fertile, profonde et bien drainée vous assurera la bonne santé de vos arbres et leur productivité. Il est toujours possible de remédier à un excès d’eau en plantant sur des buttes recouvertes d’un épais paillage (copeaux de bois, paille…) ou en drainant. Un excès de calcaire peut être compensé par un porte-greffe adapté ou une plantation en pot.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Respectez les bonnes distances de plantation

  • Plantez les quenouilles à 4 m de distance et les fuseaux de 2,5 à 3 m de distance en tous sens. La taille de fructification qui suit est assez légère, sauf pour les pêchers.
  • Plantez les formes palissées à 30 cm d'un mur orienté au sud, distantes d'au moins 1,50 m ou bien dans de grands pots en compagnie de fraisiers ou d'herbes aromatiques (menthe, thym, sauge, romarin rampant…) à leur pied.

Exécutez une taille courte régulière chez les formes palissées

Ces formes demandent une taille très régulière et minutieuse que l’on appelle la taille trigemme. Il s’agit d’intervenir successivement sur toutes les coursonnes (branches fruitières) de l'arbre, de repérer les yeux à bois, les boutons floraux, les bourses et les dards (bien visibles en mars) et de couper à 3 yeux afin de calmer la vigueur de l’arbre. Les dards se transformeront en boutons l’année suivante si vous êtes parvenus à réduire le flux de sève.

Pour simplifier l’entretien, réalisez une taille en vert de juillet à septembre, qui consiste à pincer à 3-4 feuilles sur toutes les pousses de l’année.

Lire l'article Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka
Consulter la fiche pratique Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Conception du verger

Sommaire

Comment choisir ses espèces d'arbres fruitiers ?

Arbres fruitiers

Comment choisir les formes d'arbres fruitiers ?

Voir 2 articles de plus

Qu'est-ce qu'une espèce pollinisatrice dans un verger ?

Pollinisation des arbres fruitiers Polliniser des arbres fruitiers

Comment faire le plan de plantation d'un verger ?

Plan de verger

Divers

Voir 1 article de plus