Sommaire

  • Reconnaître les maladies et parasites de la vigne
  • Traiter le mildiou de la vigne
  • Traiter l’oïdium de la vigne
  • Traitement du botrytis de la vigne
  • Traiter l’érinose de la vigne
  • Traiter les vers de la grappe
Traitement de la vigne

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf :

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Cultiver quelques pieds de vigne dans son jardin afin d’obtenir de beaux raisins de table est particulièrement gratifiant pour le jardinier amateur. Malheureusement la vigne est sujette à des maladies cryptogamiques et à des attaques de parasites. Le programme de traitement de la vigne visera surtout à prévenir, par des pulvérisations de bouillie bordelaise et de soufre, les deux maladies les plus fréquentes : le mildiou et l’oïdium.

Voici comment traiter les différentes maladies et parasites de la vigne, en préventif et en curatif.

Reconnaître les maladies et parasites de la vigne

Maladies cryptogamiques de la vigne

La vigne est sujette à 3 principales maladies cryptogamiques (causées par des champignons) : le mildiou, l’oïdium et le botrytis.

  • Le mildiou se reconnaît à des taches jaune vert, ressemblant à des taches d’huile, puis à des zones d’aspect grillé qui apparaissent sur le dessus des feuilles, tandis qu’un feutrage blanchâtre apparaît sur leur face inférieure. Les grains de raisin brunissent et se dessèchent.
  • L’oïdium se caractérise par des taches poussiéreuses blanchâtres apparaissant sur les feuilles. Si la vigne a été contaminée dès sa floraison, les raisins tombent. En cas de contamination plus tardive, les grains se couvrent de poussière grisâtre puis éclatent.
  • Le botrytis est moins fréquent que le mildiou et l’oïdium. Il se reconnaît aux feuilles couvertes de taches brunes et d’un feutrage blanc-gris. Si l’attaque a lieu avant la floraison, les raisins se dessèchent. En cas de contamination plus tardive, ils pourrissent.

Pour un jardinier amateur, il est nécessaire, et généralement suffisant, de traiter la vigne préventivement :

  • contre le mildiou avec de la bouillie bordelaise ;
  • et contre l’oïdium avec du soufre mouillable.

Parasites de la vigne

La vigne est également sujette à des attaques de parasites, en particulier par les acariens (qui provoquent une maladie appelée érinose) et les vers de la grappe.

  • L’érinose, maladie bénigne, est due à des acariens qui se logent sur la face inférieure des feuilles et les piquent. Des boursouflures ou cloques sur le dessus des feuilles, tandis que leur face inférieure se couvre d’un léger feutrage blanc.
  • Les vers de la grappe sont les chenilles de plusieurs espèces de papillons. Attaqués par ces chenilles, les grains de raisin sont davantage sujets au botrytis et finissent par pourrir.

Traiter le mildiou de la vigne

Traitement préventif du mildiou

Le traitement classique anti-mildiou est de pulvériser de la bouillie bordelaise (15 g par litre) :

  • depuis le moment du bourgeonnement ;
  • jusqu’au début de la véraison (moment où les raisins noirs changent de couleur et deviennent rouges, entre la mi-juillet et la fin juillet) ;
  • tous les mois, ou davantage, notamment après une pluie, si la saison est très humide.

Alternative bio : pulvérisez tous les 15 jours pendant toute la période indiquée ci-dessus une solution de bicarbonate de soude (2,5 g par litre d’eau + une cuiller à café de savon liquide).

Traitement curatif du mildiou

  • Supprimez les parties malades et brûlez-les.
  • Éventuellement, utilisez un fongicide de synthèse anti-mildiou, disponible en jardinerie. Respectez strictement les doses et les précautions d’emploi.

Traiter l’oïdium de la vigne

Traitement préventif

Contre l’oïdium, on utilise conventionnellement une solution de soufre mouillable (8 g par litre d’eau avant la floraison et 4 g par litre d’eau ensuite) :

  • depuis le début du printemps, avant la floraison de la vigne, au stade des boutons floraux séparés ;
  • jusqu’au début de la véraison ;
  • tous les mois, ou davantage, notamment après une pluie, si la saison est très humide.

Alternative bio : pulvérisez une décoction de prêle toutes les semaines pendant toute la période indiquée ci-dessus.

Traitement curatif

  • Commencez par supprimer les parties malades et brûlez-les.
  • Pulvérisez une solution de lait (1/2 litre de lait pour 4,5 litres d’eau) une fois tous les 10 jours jusqu’à disparition totale.
  • Si les symptômes sont limités, vous pouvez tenter un traitement au soufre mouillable (qui est normalement avant tout préventif).
  • En dernier recours, utilisez éventuellement un fongicide de synthèse actif contre l’oïdium (triadimenol), en respectant strictement les doses et les précautions d’emploi.

Traitement du botrytis de la vigne

Contre le botrytis, les traitements préventifs chimiques du botrytis sont plutôt réservés aux viticulteurs. Au jardin, limitez les attaques grâce aux mesures suivantes :

  • Aérez les grappes : évitez qu’elles ne se touchent en coupant les grappes en excédent ; après la véraison enlevez les feuilles qui couvrent les grappes.
  • Respectez scrupuleusement le traitement préventif contre l’oïdium (qui ouvre souvent la voie au botrytis).
  • Éventuellement, ensachez les raisins pour les protéger contre les vers de la grappe, leurs lésions ouvrant elles-aussi la voie au botrytis.

Traiter l’érinose de la vigne

Traitement préventif

Un traitement préventif contre l’érinose n’est pas nécessaire contre cette maladie bénigne. Vous pouvez toutefois, contre les parasites en général, effectuer un traitement à l'huile blanche en hiver.

Traitement curatif

Le traitement est facultatif car cette maladie n’affecte pas les récoltes et disparaît seule.

En cas de forte attaque, tentez des pulvérisations de soufre mouillable.

Traiter les vers de la grappe

Traitement préventif

Lorsque les grains de raisin commencent à grossir, vous pouvez ensacher les grappes (ce qui les protégera aussi des guêpes) pour prévenir les attaques de vers. Cette pratique, qui évite aux raisins d’être blessés, participe également à la prévention du botrytis.

Traitement curatif

  • Pulvérisez un insecticide biologique à base de Bacillus thuringiensis, vendu en jardinerie sous forme de poudre mouillable.
  • Renouvelez le traitement 8 à 10 jours plus tard, ou davantage si nécessaire.

Matériel nécessaire pour le traitement de la vigne

Imprimer
Bouillie bordelaise

Bouillie bordelaise

Environ 10 € les 500 g

Insecticide chimique

Insecticide chimique

À partir de 10 € environ

Insecticide naturel

Insecticide naturel

À partir de 10 € environ

Pulvérisateur à pression

Pulvérisateur à pression

4 €

Soufre mouillable

Soufre mouillable

15 € environ les 500 ml

Aussi dans la rubrique :

Entretien du verger

Sommaire

Quel est le calendrier de l'entretien d'un verger ?

Entretien arbres fruitiers

Comment nourrir ses arbres fruitiers ?

Engrais arbre fruitier

Comment arroser ses arbres fruitiers ?

Arrosage des arbres fruitiers

Comment prévenir et traiter les maladies de ses arbres fruitiers ?

Maladie arbre fruitier Traitement arbres fruitiers

Divers

Voir 3 articles de plus