Verger à vendre

Écrit par les experts Ooreka

La Safer peut préempter à tout moment lors de l'achat d'un verger.

Le prix d'un verger dépend de la superficie du terrain, de la région, du marché et de la productivité de la variété fruitière plantée auquel on rajoutera différentes autres charges.

Verger à vendre : à qui s'adresser ?

Vous souhaitez acquérir un verger, pour cela vous pouvez vous adresser à une agence, un notaire ou encore consulter les petites annonces dans les journaux ou via internet.

Vous pouvez aussi vous faire assister d'un expert en foncier.

Quels types de vergers ?

Verger à vendre

Le verger peut faire partie de la vente d'une maison ou d'une propriété disposant d'un jardin et/ou d'un petit verger.

On peut aussi acheter indépendamment un pré-verger (plusieurs hectares) qui aura une superficie plus grande qu'un verger attenant à une maison.

Dans ce cas, le verger est considéré comme un terrain agricole, ce qui veut dire que la Safer a le droit de préempter à tout moment au bénéfice d'un agriculteur ou d'un viticulteur souhaitant acquérir ce verger.

Verger à vendre : les critères d'achat

Avant d'acquérir votre verger, soyez vigilant. Pour ce faire, il est important que :

  • le verger soit bien situé (ensoleillé, protégé des vents dominants, sol riche) ;
  • les arbres fruitiers doivent être adaptés à la région pour une meilleure adaptation au climat et pour une bonne récolte ;
  • le verger doit être bien irrigué. Un manque d'eau ralentirait le développement de l'arbre fruitier.

Visitez votre verger et scrutez les arbres pour savoir si ces derniers n'ont pas de maladies d'arbres fruitiers ou encore rongés par les parasites. Le verger doit être bien entretenu.

Verger à vendre : qu'en est-il des taxes ?

Quand vous êtes propriétaire d'une maison ou d'un appartement, vous payez des impôts locaux, mais aussi une taxe foncière.

Depuis le 1er janvier 2012, les vergers au même titre que les vignobles et cultures fruitières d'arbres et arbustes sont exonérés de taxe foncière sous réserve que les communes et les EPCI à fiscalité propre aient pris une délibération en ce sens au plus tard le 1er octobre 2011.

Cependant, attention c'est une exonération temporaire sachant que la durée de l'exonération est fixée par la collectivité territoriale pour la part qui lui revient et elle ne peut être supérieure à 8 ans.


Trouver une plante

Vous recherchez une plante précise

Rechercher

ou

Pas d'idée de plante ? Besoin d'inspiration ?

Couleur des fleurs

Exposition

Pour cultiver où ?

Plantation

Uniquement les plantes...


Pour aller plus loin


Produits



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !