Sommaire

Les maladies des agrumes sont fatales pour certaines espèces si l’on n’y prend garde. Il existe des traitements efficaces qui permettent de lutter contre ces maladies et contre les parasites. Voici un petit aperçu des fléaux qui touchent les agrumes, leurs causes, symptômes et les moyens de prévention les plus appropriés pour limiter les risques d’infections.

Lire l'article Ooreka

 

Les différentes maladies à virus des agrumes

Parmi les viroses les plus ravageuses, on peut citer la Tristeza, la Psorose et le Tatterleaf.

La Tristeza, la maladie des agrumes la plus grave

La Tristeza détruit la plupart des plantations. Cette maladie se caractérise par une dégénérescence au-dessous du point de greffage, conduisant à arrêter le processus de transmission de la sève vers les racines. Il en résulte une réduction du diamètre du porte-greffe. Les symptômes s’identifient par des craquelures et des striures du feuillage, conduisant au jaunissement, puis à la chute des feuilles. Lorsqu'il est atteint de Tristeza, l’arbre finit par dépérir. Pour lutter contre cette maladie des agrumes, il est recommandé d’intervenir sur les arbres en isolant les plants malsains. De nouvelles plantations sont parfois nécessaires, à partir d’un greffon prélevé sur un arbre non atteint par cette maladie.

La Psorose, la maladie virale des agrumes la plus courante

Les Psoroses les plus connues sont la Psorose infectieuse, la Psorose alvéolaire et la Psorose écailleuse. Cette maladie se détecte le plus souvent par des chloroses, des gaufrages et des mosaïques sur les feuilles. L’écorce de l’arbre présente des écaillements. On constate alors un écoulement de la gomme du fait d’une tumeur. Il apparaît sur la peau du fruit des nécroses cannelées. La peau devient granuleuse, ce qui entraîne une déformation du fruit. Cette maladie viroïde a pour conséquences une décoloration, une perforation et une criblure du bois à l’origine de l’affaiblissement de l’arbre. Il n’est pas exclu de constater l’écaillement et le noircissement de l’écorce.

Le Tatterleaf, la maladie des agrumes en zigzags

Le Tatterleaf est une maladie causée par un virus filamenteux allongé qui se propage principalement au Maroc. Des dommages considérables sont observés sur différentes espèces d’agrumes. Le feuillage est déformé, il devient jaunâtre, et les rameaux en zigzags caractérisent le plus souvent cette maladie. Il est aussi parfois constaté un froissement ou un pliement au niveau de la greffe, fragilisant ainsi le plant, ce qui le rend cassant notamment en période venteuse. Pour éviter que le Tatterleaf ne se propage, il est vivement recommandé de désinfecter soigneusement les outils de taille. Il suffit de les plonger dans une solution contenant 1 % d’hypochlorite de sodium pour les débarrasser du virus.

Lire l'article Ooreka

 

Maladies des agrumes : attention aux ravageurs qui attaquent !

Les insectes provoquent aussi d’importants dommages sur les agrumes. C’est notamment le cas d'un certain nombre de parasites.

Les cochenilles

Ces insectes ravageurs sucent la sève des arbres. Les dégâts apparents se situent au niveau du feuillage qui jaunit. Cela s’accompagne le plus souvent de fumagine, une maladie cryptogamique. Les attaques de cochenilles provoquent un affaiblissement de l’arbre qui finit par dépérir. Des traitements prophylactiques évitent l’invasion de ces parasites. En cas d’attaque, il est conseillé de couper bois et rameaux atteints puis de les brûler et de désinfecter les outils. Des traitements chimiques sont parfois nécessaires. Il est possible également d’appliquer un insecticide dès l’apparition des premières larves.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Les pucerons

Aphis craccivora, Aphis gossypii, Aphis citricola, Toxoptera sont les espèces de pucerons les plus redoutables qui s’attaquent aux jeunes pousses des agrumes qui se déforment au fil du temps. On peut ainsi constater qu’elles s’enroulent, se recroquevillent, tout en ayant une croissance ralentie. Au printemps, dès l’apparition de ces ravageurs, il est indispensable d’utiliser un insecticide pour fruitier qui les anéantira. À noter que quelques coccinelles bien placées sont capables de manger des centaines de pucerons en 1 seul jour.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Les cératites

Plus communément appelée la « mouche méditerranéenne des fruits », la cératite détruit particulièrement les agrumes. La larve, qui est un asticot, se développe à l’intérieur du fruit. On constate très vite une tache brunâtre au niveau de la piqûre, qui s’étend jusqu'à faire pourrir le fruit, qui finit par tomber au sol. Le moyen de lutte contre la cératite consiste à installer des pièges à mouches que l’on appâte avec des attractifs alimentaires. L’utilisation d’un insecticide est également efficace. Attention de bien laver les agrumes traités avant de les consommer.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Les nématodes

Il s’agit de némas ou de vers ronds. Chaque femelle pond une centaine d’œufs conduisant ainsi à la perte des feuilles et au dessèchement des rameaux. Les symptômes les plus courants apparaissent dans la partie souterraine des végétaux et se manifestent par des radicelles épaisses, courtes et nécrosées. On peut traiter de préférence à l’aide de produits naturels à base de chaux, d’argile ou de paraffine. C’est la seule façon de lutter contre ces vers et de manger des fruits sains.

Consulter la fiche pratique Ooreka
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Entretien du verger

Sommaire

Quel est le calendrier de l'entretien d'un verger ?

Entretien arbres fruitiers

Comment nourrir ses arbres fruitiers ?

Engrais arbre fruitier

Comment arroser ses arbres fruitiers ?

Arrosage des arbres fruitiers

Comment prévenir et traiter les maladies de ses arbres fruitiers ?

Maladie arbre fruitier Traitement arbres fruitiers

Divers

Voir 3 articles de plus