Sommaire

  • Différence entre un fruit et un légume au sens botanique
  • Différence entre un fruit et un légume dans la gastronomie
  • Différence fruit légume : les différentes sortes de fruits

Quelle est la différence entre un fruit et un légume ? La réponse paraît facile, mais le doute s'installe lorsque le dictionnaire annonce que la tomate est un fruit. Botanistes et gastronomes ne s'entendent pas sur la question. À chacun sa définition ! Au sens botanique, le fruit est issu de la transformation de la fleur, le légume est le fruit des légumineuses.

Essayons d'y voir plus clair !

Différence entre un fruit et un légume au sens botanique

Au sens botanique, on s'intéresse à l'origine de l'organe végétal. Les fruits, sont des organes spécifiques aux angiospermes, c'est à dire aux plantes à fleurs. Ils résultent de la transformation du pistil, organe reproducteur femelle situé au centre de la fleur.

En botanique, on appelle "légumes" les fruits des plantes de la famille des Légumineuses (maintenant appelées Fabacées).

Les fruits possèdent le plus souvent des graines, mais il est possible qu'elles ne se soient pas développées. C'est le cas de la banane par exemple. On retrouve parfois sur les fruits des traces d'une inflorescence passée (restes de sépales ou d'étamines...). Les petites structures brunâtres que vous observez à la base des pommes sont en fait des restes de fleur !

Différence entre un fruit et un légume dans la gastronomie

En gastronomie, pas de définition précise. Chacun nomme comme il le souhaite les fruits et les légumes en fonction de ce qu'il en fait :

  • Ainsi, les fruits sont les parties des plantes qui se consomment sucrées, et que l'on sert donc plutôt au dessert.
  • Le légume se consomme en entrée ou en plat, en accompagnement de viande ou de poisson. Il est généralement consommé salé.

De nombreuses parties de plantes sont appelées légumes (feuilles, tiges, racines, bulbes...)

Différence fruit légume : les différentes sortes de fruits

Il est possible de classer les fruits en différentes catégories :

  • Les fruits charnus, qui comprennent :
    • Les baies : ce sont les fruits à pépins, comme le raisin.
    • Les drupes, comme l'abricot, sont des fruits à noyau. Les framboises et les mûres sont en réalité des polydrupes.
  • Les fruits secs, qui comprennent :
    • Les fruits déhiscents (dont la paroi s'ouvre), comme la gousse de haricot.
    • Les fruits indéhiscents (dont la paroi ne s'ouvre pas), aussi appelés akènes. Il s'agit par exemple de la châtaigne, de la noisette, ou encore d'un grain de maïs.

D'autres fruits sont considérés comme des faux fruits ou encore des fruits complexes. C'est le cas de la fraise. Nous consommons son réceptacle floral qui est devenu charnu. Les fruits des fraisiers sont les petits grains verts durs qui parsèment le réceptacle rouge et qui sont des akènes. On parle donc de polyakène, de même que pour le cynorrhodon. La pomme, au sens botanique, est une polydrupe.

Pour en savoir plus :

Aussi dans la rubrique :

Plantation du verger

Sommaire