Sommaire

  • Caractéristiques de la culture de l’olivier en pot
  • Critères de choix des pots pour l'olivier

Choisir d’orner votre jardin, votre balcon ou votre terrasse d’un olivier est une excellente idée. Outre l’élégance de l’arbre, sa culture, quelles que soient les régions, n’a rien de très compliqué.

En revanche, planté en pot, il pourra s’épanouir autant qu’en pleine terre à condition de lui offrir les meilleures conditions de vie. Pour ce faire, il vous faudra choisir le contenant le plus adapté.

Caractéristiques de la culture de l’olivier en pot

Les oliviers sont des arbres naturellement robustes ayant la faculté de supporter les températures chaudes autant que froides. Toutefois, il est important de prendre en compte la spécificité des soins qu’ils réclament plantés hors de la pleine terre.

Entretien de l’olivier en pot

Si l’olivier ne réclame qu’une taille de rafraîchissement à la fin de l’hiver ou début du printemps et une cure d’engrais de mai à septembre, c’est l’apport en eau qui est primordial.

À l’état naturel, ce type d’arbre se contente d’arrosages très espacés, mais en pot, un arrosage très régulier s’impose (1 à 2 fois par semaine minimum). Attention, l’olivier ne supporte pas pour autant les excès d’eau !

De plus, un pot sans évacuation (trous), faisant stagner l’eau au niveau des racines, est à éviter le plus possible.

Rempotage de l’olivier

Il faut savoir que :

  • Quand ils sont jeunes, les oliviers en pot ont besoin d’une terre nourrissante et d’un rempotage tous les 2 à 3 ans en moyenne.
  • Dans certains cas, la forme du pot peut devenir un problème lors du rempotage. L’olivier racine beaucoup et la conservation des radicelles (petites racines jeunes) est essentielle.

Critères de choix des pots pour l'olivier

Si la fréquence de rempotage est à prendre en compte lors de l’achat du contenant, les dimensions et la matière de ce dernier aussi.

Dimensions à respecter

Afin que votre olivier s’épanouisse correctement, choisissez un pot suffisamment large, soit 3 fois la taille du pot initial.

Ces dimensions sont à respecter, car une motte neuve et conforme au bien être de votre arbre doit recueillir dans l’idéal :

  •  un drainage de billes d’argile au fond du pot ; 
  •  un lit de gravier en surface ; 
  •  un mélange de terres (terreau, sable…) au centre.

De plus, l’olivier apprécie d'avoir le dessus de sa motte légèrement en butte (sa partie haute doit arriver en haut du contenant) ; il faut donc laisser un écart de quelques centimètres (au moins 5) entre la terre et le haut du pot pour faciliter l’arrosage.

Matières à éviter

Les oliviers ne réclament pas de pots spécifiques, comme les orchidées ou les bonsaïs, mais certains matériaux sont à éviter :

  • le plastique : même s'il est très répandu, il ne protège en rien la motte de la chaleur et n'est donc pas idéal ; 
  • le verre : très esthétique pour les jeunes sujets, mais particulièrement inadapté à cause de la réverbération du soleil ;
  • le bois : l'humidité et la lourdeur de la motte de l'olivier ne sont que peu compatibles avec les matières végétales (surtout durant les périodes froides) ; 
  • le zinc : très esthétique, il est néanmoins préférable de l'utiliser comme cache-pot, excepté lorsqu'il possède une évacuation. 

Matières à favoriser 

  • les pots en terre cuite : particulièrement adaptés, ils conservent la fraîcheur en période de grosse chaleur et possèdent un charme très naturel ;
  • le béton : assez idéal (comme la terre cuite), l'offre en est de plus en plus étendue, et il apporte une touche contemporaine.

Pour en savoir plus :

  • Symbole de la Méditerranée et du soleil, il a besoin d'un climat ensoleillé pour produire ses fruits. Très décoratif, il trouve sa place aussi bien en bac sur un balcon qu'isolé dans le jardin ou en bordure d'allée : apprenez à planter et à tailler un olivier.
  • Paysager, à la française, japonais, potager, verger, votre jardin sera ce que vous en ferez. Pour vous aider à le créer, nous mettons à votre disposition 40 plans de jardins.
  • Quelle que soit sa taille, cultivez votre jardin en accord avec la nature, sans nuire ni à la terre, ni à l'environnement : pratiquez le jardinage biologique.

Aussi dans la rubrique :

Plantation du verger

Sommaire