Concevoir son verger

Une fois votre projet de verger établi, vous pouvez choisir vos espèces d'arbres fruitiers, leur forme, les espèces pollinisatrices et les plantes compagnes. Avec ces éléments, le calcul des distances de plantation vous permet de dessiner votre plan de verger.

Sommaire

Comment choisir ses espèces d’arbres fruitiers ?

Avant toute chose, pour choisir ses espèces d'arbres fruitiers, nous vous conseillons de lister les envies de toute la famille, des fruits préférés aux fruits transformés en compotes. Avec des enfants, les arbustes à petits fruits rouges sont très appréciés et les enfants seront ravis de participer à la récolte. Il s'agit des framboisiers, cassissiers ou groseilliers.

Une fois votre liste de fruitiers achevée, vous conservez seulement ceux qui peuvent pousser chez vous en prenant en compte les critères suivants :

  • la nature de votre terrain et les conditions climatiques de votre région ;
  • la rusticité de chaque espèce ;
  • les maladies de fruitiers présentes dans votre région ;
  • l'étalement des récoltes : afin de ne pas vous retrouver avec tous les fruits en même temps à récolter, manger ou conserver. Il est idéal de consulter le calendrier des récoltes des arbres fruitiers.
  • vos périodes d'absence où vous ne pourrez pas récolter les fruits ;
  • votre espace disponible ;
  • les espèces locales : en choisissant des espèces locales vous avez plus de chance d'avoir de bons résultats et des conseils avisés des pépiniéristes, arboriculteurs ou même de vos voisins ;
  • la hauteur et l'envergure des arbres selon votre terrain. Dans le cas d'un petit verger, il est conseillé de privilégier les arbres fruitiers à petits développement pour favoriser la diversité des récoltes et le maintien de l'ensoleillement dans le verger.

Si vous n'arrivez pas à choisir vos espèces d'arbres fruitiers, il est possible de les choisir via des critères de formes, de hauteur, de période de récoltes ou encore en fonction de la nature de votre terrain.

Quelles espèces ne pas oublier ?

Avant de valider votre liste de fruitiers, certaines espèces sont faciles à cultiver et méritent de ne pas être oubliées comme le kiwi, le néflier, le plaqueminier, la vigne, le cognassier, le grenadier, etc.

Comment choisir les formes d’arbres fruitiers ?

Il existe 2 formes pour les arbres fruitiers :

  • les formes dites de « plein vent » ou formes libres : elles s'approchent le plus de la forme naturelle de l'arbre . Via une taille de formation, ces formes peuvent être conduites en arbre tige, demi-tige ou basse-tige. Il existe certains cas particuliers où la forme naturelle est en touffe comme les petits arbustes fruitiers (framboisiers, cassissiers, groseilliers.).
  • les formes palissées ou plates : les branches des arbres se développent sur un même plan parfois le long d'un mur. On y retrouve les arbres fruitiers en palmettes ou en cordons.

Qu'est-ce qu'une espèce pollinisatrice dans un verger ?

Les arbres et arbustes fruitiers sont majoritairement autofertiles, cela signifie que le pollen d'un arbre peut polliniser ses propres fleurs pour former des fruits. Cependant, il existe des espèces non autofertiles dites autostériles qui ont alors besoin d'un autre pied de la même espèce pour réaliser la pollinisation et ainsi assurer une fructification.

Il faut également se renseigner sur les espèces dioïques comme la plupart des kiwis qui demandent au minimum un pied mâle et un pied femelle pour obtenir des fruits.

Pour finir, même si certaines variétés sont autofertiles, il faut savoir qu'une pollinisation croisée optimise le rendement.

Consulter la fiche pratique

Quelles sont les distances de plantation ?

Les distances de plantation entre des arbres et arbustes dépendent :

  • de l'espèce ou des espèces concernées et de leur porte-greffe ;
  • de la nature du sol ;
  • du travail du sol effectué ;
  • du type de verger choisi ;
  • de la forme de l'arbre : libre ou palissée.

En moyenne, vous pouvez compter 6 m sur la ligne et 6 à 7 mètres entre les lignes mais ces distances sont à adapter selon chaque cas.

Comment choisir les plantes compagnes pour son verger ?

Afin de favoriser la fructification, limiter les parasites ou les maladies, certaines plantes sont idéales à planter près de vos fruitiers pour les protéger. On parle de plantes compagnes. L'exemple le plus connu est la capucine qui attire les pucerons et protège ainsi vos fruitiers.

Il est conseillé de les planter éloignées des fruitiers. A contrario, les espèces de la familles de liliacées (ail, oignons...) sont à planter directement aux pieds de vos arbres fruitiers de la famille des Rosacées. Ces deux familles ont la particularité de s'autostimuler.

Comment faire le plan de plantation d'un verger ?

La réalisation d'un plan de plantation de verger est l'étape la plus importante dans la conception de votre verger. Elle vous permet d'optimiser l'utilisation de l'espace et vous évite les surprises lorsque vos arbres poussent.

Vous pouvez choisir de dessiner à la main votre plan ou d'utiliser un logiciel adéquat. Pour des raisons de simplicité, nous vous conseillons de réaliser votre dessin à la main.

Du dessin de l'état initial à votre projet définitif, nous vous détaillons la réalisation d'un plan de verger.

Aussi dans la rubrique :

Conception du verger

Sommaire

Comment choisir ses espèces d'arbres fruitiers ?

Arbres fruitiers

Comment choisir les formes d'arbres fruitiers ?

Voir 2 articles de plus

Qu'est-ce qu'une espèce pollinisatrice dans un verger ?

Polliniser des arbres fruitiers Pollinisation des arbres fruitiers

Comment faire le plan de plantation d'un verger ?

Plan de verger

Divers

Voir 1 article de plus